Bourse

Wall Street redécolle

Publié par  | 

Au bout de trois séances de recul successif, la bourse américaine a fini en hausse, jeudi. Le Dow Jones a bondit à 0,47% et le Nasdaq 0,47%.

Wall Street a fini sur un léger sursaut jeudi après trois séances de chute, profitant d’une recherche de bonnes affaires et abandonnant la baisse du marché du pétrole: le Dow Jones a gagné 0,47% et le Nasdaq 0,44%.

D’après des résultats finaux, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a évolué de 82,45 points à 17.574,75 points, et le Nasdaq, dominé par la technologie, de 22,31 points à 5.045,17 points. L’indice élargi S&P 500, surtout contrôlé par les investisseurs, a remporté 4,61 points, soit 0,23%, à 2.052,23 points.

Le rôle clé du pétrole

« Le marché avait trop cédé ces trois derniers jours donc une petite hausse technique aujourd’hui n’est pas surprenant », a indiqué Michael James, chez Wedbush Securities. Art Hogan, chez Wunderlich Securities, a déclaré que la reprise s’était avancée vers la fin de séance: quand le marché du pétrole WTI a clôturé à 19 h 30 GMT sur un nouveau niveau plancher, « la remontée s’est emballée car on s’est rendu compte qu’on pouvait être en hausse en dépit de la baisse du pétrole », a-t-il lancé.
Depuis que la semaine a commencé, la baisse des cours du pétrole, provoquée par des excédents, impactait aussi le moral des investisseurs en actions, au-delà du seul domaine de l’énergie. Quant à l’économie, les annonces du jour ont été mélangées aux États-Unis: les demandes hebdomadaires d’allocations chômage se sont montrées en hausse considérable depuis cinq mois et demi, allant au-dessus des inquiétudes des investisseurs.

Le marché obligataire en chute

Les prix des produits importés ont encore baissé en novembre, pour le cinquième mois successif. Cela n’étonne pas car tout le monde s’attendait à une baisse des cours du pétrole, mais les prix ont plus résisté que prévu, avec une baisse globale de 0,4%, au lieu des 0,8% espérés par les experts de Charles Schwab. Le marché demeure donc « prudent à juste titre, vu les subdivisions potentielles d’une augmentation des taux d’intérêt que la Réserve fédérale a décidé de réaliser » la semaine à venir, d’après Michael James, chez Wedbush Securities.

Mickael

Je suis Mickael, journaliste de métier. J'ai crée ce site en 2014.