Economie

L’économie française a stagné au 2e trimestre selon l’Insee

Publié par  | 

Après 3 trimestres consécutifs de hausse, l’économie française a vu sa croissance stagner au second trimestre, alors que l’INSEE prévoyait une croissance à 0,3%

La consommation responsable des mauvais résultats

Au contraire des économies allemandes ou chinoises dont le moteur de croissance s’articule autour des exportations, l’économie française compte énormément sur la consommation des ménages, principal vecteur de croissance de l’économie française. Malheureusement cette consommation a été décevante, avec une augmentation très faible de 0,1%

Sur un aspect plus positif, les exportations ont augmenté de 1,7%, ce qui limite grandement la casse.

Vers un troisième trimestre beaucoup plus rose ?

Si le second trimestre est décevant, les analystes estiment que le troisième trimestre devrait être beaucoup plus positif, s’appuyant notamment sur un été très chaud et une augmentation du tourisme, qui feront augmenter la consommation. La période de l’été signifie souvent pour les ménages une augmentation des dépenses, marquée souvent par un brin d’insouciance et de relaxation après une première partie de saison souvent éprouvante.

L’exécutif compte toujours sur 1% de croissance en 2015

Le ministre de l’économie Michel Sapin table toujours sur une croissance globale en 2015 de 1%, bien supérieure à ce qui a été constatée les années précédentes.

Si le second trimestre a été nul pour la croissance, l’économie française a créé plus de 27000 emplois dans le secteur marchand durant la même période, grâce aux services et à l’intérim. Cette augmentation de la création d’emploi pourrait également conforter l’économie française dans la tant attendue reprise de la croissance, synonyme d’entrée dans un cercle vertueux d’augmentation des recettes, baisse des allocations chômages et réduction du déficit.

Mickael

Je suis Mickael, journaliste de métier. J'ai crée ce site en 2014.