Voyages

La SNCF restructure la concurrence contre les hôteliers

Publié par  | 

Le site voyages-sncf.com rendra officiel mardi sa collaboration avec le site Airbnb, leader du secteur du tourisme.

Quand vous faites une réservation d’un billet de TGV, un mail de la SNCF vous sera envoyé, vous proposant d’encaisser de l’argent quand vous n’êtes pas présent quand vous louez une maison à des particuliers, à travers le site Airbnb.

Plus de clients, plus de budget

En contrepartie, Airbnb propose également de vous offrir un billet de train gratuit. Quant à la SNCF, elle espère avoir plus clients, qui, en louant leur logement, pourraient améliorer leur budget voyage.

Les hôteliers se plaignent

Cette stratégie est pour les hôteliers, un véritable camouflet. « C’est une honte. Comment une entreprise publique peut-elle passer un accord avec une entreprise qui prend autant de libertés avec la fiscalité en France ? », questionne Didier Chenet, président du Synhorcat, le syndicat des hôteliers-restaurateurs. « Airbnb ne déclare en France que 5% du chiffre d’affaires qu’il fait. Nous n’avons rien contre ce genre de sites, pourvu que tout le monde soit au même niveau de respect des règles fiscales et sociales », conclut-il.

Bientôt le développement de l’économie collaborative

Cependant, la SNCF envisage bien développer ses partenariats avec cette nouvelle économie du partage. Différemment des idées reçues, elle n’a pas acquis le site de covoiturage Blablacar.com. Mais elle vient d’annoncer la naissance d’un accord avec Ouicar, qui travaille dans la location de voitures entre particuliers. Cette phase d’essai devrait durer de nombreux mois, avant un lancement fixe dès la rentrée 2016.

Mickael

Je suis Mickael, journaliste de métier. J'ai crée ce site en 2014.