Divers

BFM TV : Les 10 années qui ont modifié le marché de l’information télévisée

Publié par  | 

Quand elle est entrée dans le giron,BFM a changé les habitudes. Elle est devenue le nouveau seuil.

2279172lpw-2279180-article-photospourbase-jpg_3119934_660x281

En arrivant il y a 10 ans sur le marché des chaînes d’information, BFMTV a changé la donne dans le paysage audiovisuel qui gardait un aspect très traditionnel. Que ce soit LC, ou iTélé, arrivés en depuis 1994 et 1999, étaient la propriété de grands groupes (Canal+ et TF1) et respectaient la « tradition » française.

Issue des idées d’Alain Weill voulant voir ce qui se passait aux Etats-Unis et pas contrarié de se présenter comme un challengeur, BFM au départ critiquée, voire dédaignée. Les deux chaînes existantes recevaient des budgets considérables avec respectivement 50 et 37 millions d’euros par an, alors que 20 millions étaient octroyés à NextRadioTV. Les choses ne sont plus les mêmes depuis.

DSK, Charles Hebdo…

Pendant que Radio France, France Télévisions, France Médias Monde préparent la création d’une chaîne d’information publique et que LCI attend en piaffant que le CSA lui donne l’autorisation de passer sur la TNT gratuite, BFM est devenue l’icône dans l’info télévisuelle en continu. Avec une part de marché de 2 %, BFM dépasse celle d’iTélé. LCI qui conserve son modèle payant dispose d’une audience encore plus faible. Et depuis l’affaire de DSK au Sofitel et les attentats contre Charlie-Hebdo, BFM TV a bénéficié de plus de crédit dans le milieu de la presse télévisée « C’est là que ça se passe », d’après plusieurs.

« Il est intéressant de voir comment BFM TV a réussi à se hisser à la bonne, sans véritable sens politique, comme le voit aux Etats-Unis avec une division impressionnante entre Fox News et MSNBC », indique Bertrand Villegas, du bureau d’études The Wit.

Mickael

Je suis Mickael, journaliste de métier. J'ai crée ce site en 2014.